Aside

Lettre d’espoir à Ivo et tous les devs qui n’ont d’autre choix que d’utiliser Windows

Ivo, c’est mon collègue. On se prend parfois la tête, mais force est de constater qu’on a réalisé de belles choses ensemble ! Mais surtout, comme moi, Ivo est un Linuxien qui a peu envie de passer sous Windows. Alors quand l’inéluctable se fait de plus en plus inéluctable, Ivo et moi, ben… on est sacrément tristes. Et on se pose des questions.

C’est sûr que nos ventes sous Linux sont plutôt faibles (euphémisme) et que l’utilisation de futures libs Windows-only clôt le débat: il va falloir y passer. Et abandonner Linux. Mais pour des Linuxiens, passer à Windows c’est

  • le plaisir d’un antivirus se déclenchant toujours au mauvais moment
  • les joies de la ligne de commande cmd (#partiVomir)
  • un environnement toujours à la traîne sur les grandes tendances qui facilitent la vie des devs (des conteneurs avec Windows en guest, ca existe ? Docker anyone ?!)
  • un clicodrome qui donne de mauvaises habitude aux gens (et aux devs qui connaissent pas autre chose)
  • prolonger le vieux mythe qu’il faut payer pour une suite bureautique
  • une insécurité anti-agile dûe aux licences: ai-je le droit d’installer plusieurs fois mon système en multi-boot, puis-je créer des VMs, des conteneurs, puis-je tester chez moi le même système qu’au boulot ? Et si l’envie me prend de tout réinstaller, va t’il falloir ré-activer la bête ? Quelles conséquences ? Je n’ai pas envie de me mettre dans l’illégalité moi ! Ni entraîner mon entreprise dans ma chute alors que tout ce que je veux c’est tester des nouvelles choses pour le boulot ! Je crois que dans le doute, les utilisateurs de Windows ont appris à ne rien faire ou à déléguer à l’IT tous ces problèmes. En fait ils ont peut être raison, ils ne se foulent pas trop et travaillent à la papa comme les devs des années 90… Alors qu’on a tous ces outils opensources à porté de main, ca me rend fou…

Bon, ça c’est ce dont nous avons peur Ivo et moi… Mais Ivo, il faut que je te dise: tout n’est pas si noir. Si si, regarde ! Déjà nous allons tester à nouveau un système que nous avons délaissé il y a longtemps. Ça ne peut pas nous faire de mal de réapprendre quelquechose de nouveau. Se faire un peu mal au cerveau, ça fait du bien parfois ! Et puis j’ai ouï dire que Microsoft a plutôt bien évolué récemment. Ecoutes un peu:

Alors ce n’est certes pas le Nirvana, mais il y a sans doutes moyen de faire de belles choses malgré tout. Et puis comme on n’arrêtera pas notre passage sous Windows, autant l’embrasser pleinement et tirer le meilleur de cette épreuve. Et autant aussi faire en sorte que ce passage soit bénéfique: si nous ne pouvons éviter Windows, exigeons au moins d’être root (pardon, “administrateur”) sur notre machine, exigeons les dernières versions (y compris bêta) qui nous offriront la possibilité de tester les nouveautés (Ubuntu shell, ssh, conteneurs, HyperV…)

microsoft Loves Linux

De toutes façons, et pour terminer sur une autre note d’espoir, on sait bien que l’Open Source est en train de grignoter le monde. Donc tôt ou tard, on repassera sous Linux. Au moins en partie. Car qui peut encore se passer longtemps de web, d’appstores, de Cloud et de servers distants. Et quel professionnel un minimum sérieux peut imaginer faire tourner ces serveurs sous Windows (on parle de vrai serveur sur Internet là, pas de jouets pour IT planqué derrière un Firewall dans un intranet) ?

 

 

Attention: ce post contient de vrais morceaux de vie, d’opinions, ainsi que des piques pas forcément fondées destinées à générer des commentaires🙂.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s